Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Mes bonnes adresses à Paris #1

Jusqu’ici je n’avais pas encore eu l’idée de vous proposer mes bonnes adresses dans la ville qui m’a vue grandir alors que ça paraît pourtant si logique. Alors pour rattraper cette terrible erreur, j’ai décidé de vous faire une petite série d’articles avec mes adresses préférées aussi bien pour se restaurer que pour faire une séance shopping. On reste évidemment dans le thème du zéro déchet, de l’éthique, du vegan (friendly) et le plus possible naturel et bio. J’aurais bien aimé vous faire ce tour par quartier mais ce serait un travail titanesque et j’avoue que je ne suis pas encore prête à m’y mettre. Mais peut-être qu’un jour je trouverai le courage de le faire. En attendant, je vous invite à découvrir ces adresses qui m’ont fait craquer et qui pourraient vous donner des idées la prochaine fois que vous déciderez de visiter la capitale française!


Food & drinks
Installé dans l’ancienne gare de la porte de Clignancourt, ce lieu alternatif renferme un restaurant, un café, un bar, un coin lecture, un atelier de réparation, un potager, un rucher, un poulailler et depuis peu une serre de culture en aquaponie. Le week-end on peut également venir flâner dans l’allée dédiée aux brocanteurs et petits créateurs. J’aime ce lieu car il est très lumineux, décoré à partir de meubles chinés et végétalisé (le coin des Monstera deliciosa est juste sublime). La carte a le mérite de comporter au moins 3 plats végétariens par jour dont 1 plat végétalien. Et depuis peu, ils ont mis en place un week-end par mois un brunch 100% vegan. Les prix sont vraiment abordables et on y mange bien.
Soya est une cantine 100% bio, vegan et avec des option gluten free. Situé dans une petite rue calme près de Goncourt et République, on peut y manger en terrasse lorsque le temps s’y prête. La déco est sobre et naturelle. Avec Chris on aime y bruncher. A propos du brunch, bien que le prix soit relativement élevé, je vous assure qu’on y mange à notre faim (d’ailleurs il s’agit d’un buffet à volonté). Il comporte un jus frais, de quoi se servir en thé et café, des entrées froides à gogo, des lasagnes que je jalouse tellement elles sont délicieuses et des desserts tous aussi bons les uns que les autres. La cuisine y est vraiment raffinée et les serveurs sont très agréables. Si vous venez à deux c’est ok par contre pour un groupe il vaut peut-être mieux réserver à l’avance sur leur site.
Il s’agit là d’un petit resto à hot dogs vegan basé dans le 10ème arrondissement de Paris. Les noms sont assez rigolos comme le Snoop Dog qui est définitivement mon préféré. Le menu est à un prix abordable mais ne venez pas trop tard car les quantités cuisinées sont restreintes alors vous risquez de ne plus avoir trop de choix en fin de service. De plus, la salle à l’étage est assez petite alors ça reste mieux d’y aller en semaine. On peut d’ailleurs y croiser Pierre Niney caché sous sa casquette (ça c’est mon côté groupie). Le seul reproche que j’aurais à leur faire c’est la maltraitance évidente de leurs plantes retombantes. Parce que même si ce sont des espèces de milieux aride, ça ne veut pas dire qu’il ne faut jamais les arroser les gars. Allez, un petit sunday pool party pour ces petites et ce sera un sans faute! Au fait, ils ont ouvert un nouveau lieu pas très loin que je n’ai pas encore essayé mais qui est dans ma liste de choses à faire avant la fin de l’année!
C’est mon salon de thé préféré. J’aime m’y installer de temps à autre pour bloguer. On peut y manger le midi mais les pâtisseries sont vraiment ce que je préfère. Pourtant j’en ai testé des pâtisseries vegan à Paris et je peux vous dire qu’aucun autre cheesecake n’arrive à leur cheville! Mon spot préféré, c’est bien sûr le canapé à gauche de l’entrée avec sa jolie table en bois. Je vous recommande leur curcuma spice latte, leur forêt noire et évidemment leur cheescake!

 Shopping
Alter Mundi

Situé près du métro Filles du Calvaire, cette boutique propose tout un tas d’objets déco, idées cadeaux, bijoux, vêtements, maroquinerie, baskets et jouets éthiques et durables. On y trouve depuis peu quelques vêtements de la célèbre marque Armed Angels et les (presque?) parfaites baskets de la marque française Veja. La qualité est vraiment au rendez-vous, ma gourde A Slice of Green vient de chez eux, mes serviettes Fouta également, bref je suis vraiment satisfaite de leurs choix. Et les prix sont vraiment raisonnables.

Ekyog

Cette marque 100% made in France propose des vêtements pour femme en matières naturelles et/ou recyclées et bien sûr bio. J’ai acquis chez eux un joli pull orné de boutons dorés au début de l’année et je ne m’en sépare pas car il convient aussi bien au printemps qu’à l’automne et l’hiver accompagné d’un bon manteau. Les prix sont assez élevés mais c’est comme ça que ça marche si on souhaite une garde robe écolo et éthique. Cependant, les soldes sont assez intéressantes alors pourquoi ne pas en profiter si vous avez une petite bourse? 

La Trésorerie

Là on est dans des prix vraiment pas abordables mais rien que pour les yeux cette boutique vaut le détour. Le concept, c’est proposer uniquement des objets qui sont utiles à la maison. Donc pas de bibelots et attrapes poussière ici! Je suis mauvaise langue quand je dis que ça n’est pas abordable parce que les prix sont assez variés. Mais comme il s’agit d’objets de qualité, pas de petits prix. Ma sauteuse en inox vient de chez eux et j’ai également deux jolis mugs en verre aux lignes épurées. Le gros plus c’est le coin avec toutes les brosses à vaisselle et l’espace droguerie écologique. Le paradis des zero wasters!

Dada 

Dada est une boutique Biocoop située rue de Paradis qui à mon goût ressemble un peu à la Grande Épicerie du bio. Parce que le lieu est sublime et parce que les prix sont avouons-le un peu plus élevés que dans n’importe quelle autre Biocoop. Mais alors pourquoi je l’aime plus que les autres? Parce qu’ils ont un coin traiteur avec des options vegan et pour les personnes intolérantes au gluten proposant beaucoup de salades composées, de tartines, de tartes salées et sucrées et de pâtisseries. Le coin primeur est aussi assez sympa car ils proposent souvent des fruits et légumes que l’on ne trouve pas forcément ailleurs et je ne parle pas forcément de choses cultivées à l’autre bout du monde! Et c’est aussi là que je vais faire mes courses quand je squatte chez mon amoureux car à choisir entre Carrefour Bio, Bio C Bon et Dada, bah y a pas photo en terme d’éthique!

Connaissez-vous certaines de ces adresses?
N’hésitez pas à partager votre avis, je suis très curieuse! 
 
Publicité

Réparer plutôt que jeter et acheter d’occasion plutôt que neuf


Il existe tellement d’alternatives à un achat neuf lorsqu’un objet est devenu défaillant mais les connaissez-vous toutes? Les métiers comme cordonnier, garagiste, tailleur ou encore plombier sont vieux comme le monde (enfin presque) et pourtant certains ont en partie été oubliés à cause des produits de moins en moins chers mais aussi fatalement de moins bonne qualité. On préfère désormais remplacer plutôt que faire réparer. Mais si l’on tentait de réparer chaque objet usé avant de le jeter ou de le faire recycler, cela réduirait notre consommation effrénée de matière première sans pour autant tuer l’économie parce que je les vois venir les « oui mais ça tue les emplois ton truc! ». Allons plutôt découvrir les différentes alternatives pour consommer de façon plus propre et faire face à l’obsolescence programmée!



Les repair cafés sont des lieux où des particuliers et des professionnels (ou juste passionnés) se retrouvent pour essayer ensemble de réparer les objets défaillants apportés. C’est comme ça qu’il y a 2 ans j’étais repartie avec un chargeur de téléphone portable comme neuf! Tous les types d’objets peuvent être apportés mais ils sont limités à 1 objet par personne pour que tout le monde puisse être aidé. On passe toujours un moment sympa en échangeant avec la personne qui nous aide mais aussi les voisins de table. Et les participations sont libres!

Site de vente en ligne d’objets reconditionnés, Back Market propose toute une gamme d’appareils électroniques et d’électroménagers vendus à petit prix. Parce que acheter un sèche cheveux qui auparavant était un aspirateur c’est sympa mais acheter un aspirateur qui en était déjà un et qui n’avait qu’une pièce à changer ça c’est vraiment le top!
La plupart d’entre nous connaissent déjà mais le bon coin est vraiment un super site de vente entre particuliers d’autant plus qu’il n’y a aucune commission. On y trouve vraiment de tout alors si vous avez besoin d’un nouveau lit ou de bocaux, n’hésitez pas à y faire un tour car il y aura peut-être quelqu’un proche de chez vous qui voudra se débarrasser de ce dont vous avez besoin.
Site et application de vente et achat de vêtements d’occasion, Vinted a pour seul défaut de prendre une commission mais il faut bien payer les personnes qui gèrent les litiges et la communication. Si vous n’avez pas les moyens d’acheter du neuf éthique, cette option est vraiment super pour se vêtir à petit prix tout en respectant l’environnement. J’y avais acheté ma paire de ballerines et mon pantalon de randonnée.
Il s’agit là d’un site de dons en ligne. Aucun échange d’argent, les gens sur ce site proposent tout au don mais il faut être rapide et penser à revenir souvent lorsque vous cherchez quelque chose en particulier. Ma mère avait fait don de quelques meubles sur ce site dont une table basse faite main par un membre de la famille. Un véritable crève coeur mais vite consolé quand un homme est venu la chercher suite à un énorme coup de coeur.
Encore un site qui fonctionne sans argent où l’on peut troquer (échange d’objets en fonction de leur valeur) et même se prêter des objets! Car on n’a pas tous les jours besoin d’un appareil à fondue ou d’un kit à karaoké, ce site est vraiment une pépite!
Application disponible aussi bien sur IPhone que sur Android, elle vous permet de mettre en ligne rapidement les objets dont vous souhaitez vous séparer et d’être contacté par les personnes vivant à proximité de chez vous afin qu’elles puissent venir récupérer l’objet proposé.
Située dans le 12ème arrondissement de Paris, cette boutique fonctionne sans argent. Vous pouvez apporter des objets et repartir sans en prendre en échange et vous pouvez venir sans rien et repartir avec un ou plusieurs objets.

Et plus encore: HOP – Association de lutte contre l’obsolescence programmée / Remaker – réparation de smartphones / Tale me – Location de vêtements éthiques de grossesse et pour jeunes enfants / Sosav – Guides de réparations / Fairphone – Smartphones aux pièces remplaçables par vous / FabLab – ateliers de fabrication numérique / Petit Pli – Des vêtements qui grandissent avec vos enfants / Mud Jeans – Des jeans s’inscrivant dans l’économie circulaire / Karün – Des lunettes de soleil faites à partir de filets de pêche recyclés / Smartcycle – Site de géolocalisation d’objets ayant besoin d’une seconde vie


Et n’oubliez pas d’aller faire un tour en brocante, chez le cordonnier, l’horloger, le pressing, le retoucheur, le restaurateur, bref que des petits commerces souvent basés en centre ville et qui donnent vie à l’économie de votre village en offrant la possibilité de donner une seconde vie à vos biens matériels!


Si vous connaissez d’autres plateformes d’achats d’occasion, de réparation et de dons, 
n’hésitez pas à les partager en commentaires!

   

Je ne possède que des objets qui me sont utiles et qui m’apportent du bonheur

Je voulais aujourd’hui vous raconter mon cheminement vers le minimalisme pour que celles et ceux qui ne me connaissent pas encore découvrent un peu mon histoire mais aussi pour partager avec les abonné(e)s de la première heure mon état d’esprit 3 ans et demi plus tard. Le minimalisme pour les personnes qui ne connaitraient pas s’apparente à la simplicité volontaire. C’est un mode de vie qui consiste à consommer moins et de façon plus réfléchie et plus respectueuse de l’environnement. Voilà comment cela a commencé pour moi…

Ma paire de chaussures préférée (j’en possède 4) a déjà vu le cordonnier 3 fois et la boite à musique de mon enfance possède plusieurs dizaines de couches de scotch au niveau de son tiroir!

Ce qui m’a fait prendre conscience que nous vivons dans une société qui consomme trop et toujours plus, c’est le déménagement de ma mère il y a (presque) 4 ans. Passer d’une maison familiale de 90m2 à une maisonnette de 40m2 a inclus le fait de devoir faire le tri dans nos affaires. Nous avions entassé tellement de biens matériels en pensant qu’un jour ils nous serviraient à nouveau alors que ça n’a jamais été le cas… Après ce déménagement je me suis rendu compte que je faisais la même chose chez moi alors que je n’avais que 17m2. J’avais une garde robe bien garnie, des objets déco en tout genre et des objets en double voire en triple exemplaire qui ne me servaient jamais. 

Après avoir fait le tri dans les objets dont je ne me servais pas, en particulier des accessoires de beauté, des bibelots, du matériel d’école et des vêtements, je me suis sentie tout de suite tellement mieux. Je me suis fait des sous en revendant une grande partie de mes affaires ce qui m’a permis d’avancer la caution pour mon futur appartement, je passais aussi moins de temps à faire le ménage mais aussi spirituellement, le fait d’être moins encombrée m’a beaucoup apaisée.
J’avais cependant gardé des affaires dont je ne me servais pas mais que je n’osais pas « jeter » soit parce qu’il y avait un lien affectif soit parce que c’était des cadeaux que l’on m’avait offerts. Voilà maintenant 3 ans que j’ai quitté mon ancien appartement et j’ai fait du chemin depuis. Les derniers objets que j’avais gardé pour les raisons citées précédemment sont dans un carton attendant la prochaine brocante ou les prochains encombrants. Je ne possède désormais que des objets qui me sont utiles et qui m’apportent du bonheur. Mon appartement n’est pas vide de décoration, je vous rassure, mais le peu d’objets qui décorent mes étagères ont une histoire et un lien très fort avec des personnes que j’aime ou des moments vécus de mon enfance à maintenant.

Cette bonbonne à cocktails ne servait pas vraiment alors j’ai décidé de la remplir de ma lessive maison pour ne pas avoir à m’en séparer. 
Mon vieil éventail était complètement déchiré alors j’ai décidé de changer son papier (non terminé sur la photo).

Lorsque l’on possède peu, on fait automatiquement plus attention à nos biens matériels. On en prend soin, on les répare quand ils se cassent et on leur trouve une autre fonction si possible avant l’étape poubelle. Pour moi ce ne sont plus de simples objets mais des contributeurs à mon bonheur quotidien. Plus le temps passe, plus il est facile de regarder un objet et de se dire « il ne m’apporte rien alors je vais m’en séparer ». Dans le minimalisme et le zéro déchet, cela ne sert à rien de vouloir aller vite. Il faut surtout s’écouter et se laisser le temps pour tout.

Quel est le dernier objet que vous avez réparé ou fait réparer?

Bonus
Quelques astuces pour se lancer dans le minimalisme:

1. Un objet qui rentre, un objet qui sort. On a tendance à accumuler les biens matériels. La meilleure technique est donc de ne pas dépasser le nombre de possessions. Si vous achetez une nouvelle paire de jeans, vous devez vous débarrasser d’une autre par exemple.

2. Ne prenez pas une journée pour faire votre désencombrement. 5 minutes par jour suffisent. Commencez pas un tiroir de cuisine, une étagère, une partie de votre penderie. Mettez dans un sac les objets définitivement inutilisables, dans un carton ceux dont vous ne vous servez pas et dans un autre ceux dont vous n’êtes pas sûr de vouloir vous séparer. Pour le dernier, les objets que vous n’aurez pas ressortis au bout de 2 mois peuvent probablement être donnés ou revendus avec le reste dont vous ne vous serviez pas.

3. Les questions « Est-ce que j’en ai vraiment besoin? », « Est-ce que je m’en sers souvent? » et « Est-ce que cet objet m’apporte du bonheur? » sont très bonnes pour effectuer un désencombrement. Si la réponse est « non » à chaque fois, vous savez quoi faire! 

4. Pour des objets qui ne vous servent qu’une ou deux fois par an, pourquoi ne pas vous en séparer ou les proposer sur un site de prêt de matériel pour qu’ils aient une réelle utilité et ce pour plusieurs personnes?

5. Adoptez une garde-robe simplifiée grâce au Projet 333 qui vise à ne porter que 33 pièces de vêtements/chaussures/accessoires tous les 3 mois soit par saison. Mais si vous avez l’impression que ça va être un peu trop compliqué pour vous, allez-y petit à petit et si vous avez une penderie rangez tous vos vêtements le crochet du cintre dos au mur. Les vêtements sur des cintres qui n’auront pas bougé de sens en 3 mois pourront probablement partir à la donation ou à la vente.


Une vie sans gâchis fête ses 3 ans!

Le blog fête ses 3 ans alors pour commencer cette année 2017, j’aimerais faire un bilan des efforts que j’ai pu accomplir ces 3 dernières années et vous dévoiler ma bonne résolution pour 2017. Jamais je n’aurais pensé en créant ce blog qu’autant de personnes viendraient lire mes articles et reproduire les recettes que je poste régulièrement. Nous sommes de plus en plus à rejoindre le mouvement zéro déchet et à remettre en question le système de consommation actuel en faisant attention aux ressources comme l’eau et l’électricité, en réduisant notre apport en protéines animales, en désencombrant nos appartements, en vidant nos dressings, en faisant nous-même nos cosmétiques ou bien encore en nous dirigeant vers des marques plus éthiques et écologiques. Le zéro déchet attire des gens de tous horizons et c’est ça qui est super! Ce n’est pas un mouvement de riches ni de pauvres, c’est un mouvement qui rassemble aussi bien les personnes qui veulent réduire leurs dépenses et revenir à des choses simples, celles qui vont vouloir protéger la planète, celles qui vont vouloir offrir un monde meilleur à leurs enfants ou encore celles qui veulent faire plus attention à leur santé et à celle de leurs proches. Les raisons sont multiples et peuvent se multiplier!

Courant 2013. Remise en question de mon mode de vie. 
J’étais une parisienne typique. J’avais pris mon envol et emménagé dans mon premier studio en 2010. Pour célébrer cette indépendance je m’étais même offert des draps de luxe chez Printemps. J’allais, par facilité, faire mes courses au supermarché le plus proche, je craquais pour tout et n’importe quoi puisque ma morphologie me le permettait. Je faisais du shopping tous les mois, parfois plusieurs fois par mois, ma penderie était pleine à craquer de vêtements que je ne portais quasiment pas. Je m’achetais des objets déco parce que j’adore ça. Mon 17m2 était rapidement devenu encombré. J’avais tout un tas de produits cosmétiques et de grandes marques s’il-vous-plait. J’adorais les gels douche Le Petit Marseillais, j’ai probablement testé tous les parfums mais celui de mon enfance c’était orange-verveine. Bref je ne faisais attention à rien, je ne me posais pas de questions. Cette année, j’ai rencontré ma conscience. J’ai découvert qu’on s’encombrait d’objets qui ne nous servaient pas au court du déménagement de ma mère, qu’on massacrait la nature avec nos déchets plastiques, que la nourriture que je mangeais depuis ma plus tendre enfance n’était bonne ni pour moi, ni pour l’environnement. Bref il était temps de me réveiller et d’agir. L’année 2013 fut donc une année d’expérimentation pour moi. Il m’aura fallu plusieurs mois pour désencombrer mon appartement et pour arriver à un rythme de croisière au niveau des courses, c’est-à-dire ne plus oublier d’emporter mes pochettes à vrac quand je partais faire les courses.

2014. Confirmation du mode de vie zéro déchet. 
Lancement du blog. Une fois les habitudes alimentaires remplacées par une alimentation 100% bio et presque à 100% en vrac, je me suis mise à m’intéresser aux autres pièces. La salle de bain a connu une véritable révolution! Je me suis mise aux savons pour me laver le corps, au shampoing solide et j’ai même commencé mes premières expérimentations. Je faisais désormais mon propre shampoing sec, mon démaquillant, mon déodorant et mon dentifrice! J’ai vidé mon vanity aux 3/4 et ai fait don du surplus à un foyer pour femmes. Au cour de cette année j’ai déménagé ce qui m’a permis de refaire un tri et de tout revendre en brocante! Je me suis fait 400€ ce jour là ce qui m’a permis d’avancer la caution! J’ai découvert un livre (Sauvez Cette Planète! Mode d’Emploi) qui m’a permis de mettre en place tout un tas d’astuces pour éviter de trop consommer d’énergie et de ressources comme mettre une bouteille remplie d’eau dans le réservoir des toilettes. J’ai aussi adopté un lombricomposteur et j’ai découvert qu‘avec les courses en vrac, j’avais fait 400€ d’économie par rapport à l’année précédente!

2015. Limitation de ma consommation de protéines animales. 
Cette année j’ai découvert l’existence de l’association Sea Shepherd qui lutte contre la pêche illégale et le massacre des baleines et autres mammifères marins. J’avais déjà grandement limité ma consommation de produits laitiers pour cause d’intolérance alors la découverte de la cuisine végétarienne fut un véritable plaisir pour moi. Ma mère a réussi à nous faire aimer presque tous les légumes ce qui est plus avantageux pour garder une alimentation variée (il n’y a que les endives que je n’arrive pas à manger). Cette année j’ai aussi appris à faire mon propre mascara ce qui indirectement contribuait à une cosmétique sans cruauté envers les animaux. J’ai fait réparer mon chargeur de téléphone portable au cour d’un Repair Café ce qui m’a permis de me rendre compte qu’avant de jeter il était très souvent possible de réparer nos objets électroniques. Un nouveau pas pour l’environnement en évitant de racheter et donc de participer à la destruction de paysages en extrayant les différentes matières premières. Mes déchets tiennent désormais dans un bocal en verre.

2016. Vers un régime 100% végétal. 
Curieuse comme je suis, après avoir découvert que la cuisine végétarienne était souvent plus riche et variée que la cuisine omnivore (et meilleure pour l’environnement et la santé), je me suis intéressée à divers films traitants sur le sujet comme Forks over Knives, Cowspiracy et Earthlings en même temps que je découvrais l’association L214. Le coup de grâce était porté et j’ai fini par bannir tous produits issus de l’élevage (viande, produits laitiers, oeufs) de mon frigo. Je ne consomme à ce jour plus que du miel produit dans le village de ma mère par le boulanger bio. Avec mon copain nous avons découvert tout un tas de restaurants vegans à Paris comme Le Tricycle, Sol Semilla, Tien Hiang, Soya ou encore Le Potager du Marais. En tant que grand sportif (boxe thaï depuis 20 ans), il s’est mis à suivre tout un tas de sportifs vegans sur internet et à regarder les protéines végétales pour son sport. Adoptées à 100%! En cette fin d’année je me suis essayée à mon premier bourguignon de seitan maison et nous avons fait notre premier repas de Noël 100% vegan!

2017. Objectif découverte de la mode éthique. 
Depuis le début de cette transition en 2013, je ne m’étais pas vraiment penchée sur l’habillement autrement qu’en achetant d’occasion chez Emmaüs ou Vinted. J’y trouvais mon bonheur et à prix réduits. Si pour les personnes ayant un petit porte monnaie comme le miens cette solution reste la meilleure, celle qui se trouve en haut du podium c’est bien la mode éthique. J’ai découvert au court et surtout à la fin de l’année 2016 des marques éthiques, écologiques et vegans et j’ai bien envie de me lancer dans une garde-robe aussi minimaliste que d’habitude mais cette fois-ci en remplaçant mes pièces par des vêtements de qualité, faites en matières naturelles (bannir le plastique c’est aussi le bannir dans sa penderie) et sans cruauté envers les animaux. Évidement, on ne change pas toute sa garde-robe d’un seul coup. Je changerais les pièces prioritaires cette année car je ne roule toujours pas sur l’or. Je traine les mêmes tennis depuis 4 ans, je n’ai aucune jupe qui m’arrive au mollet (j’estime que j’ai passé l’âge pour porter des mini jupes moulantes Topshop), pas de joli pull qui tienne réellement chaud et des t-shirts en viscose qui sentent la transpiration même lorsqu’ils sont propres. L’objectif de cette année sera de remplacer ces pièces et ce n’est pas mince affaire car je suis probablement la nana la plus compliquée en terme de choix vestimentaire! Et dans un avenir plus lointain j’aimerais que ma penderie soit vierge de toute pièce provenant d’une marque de fast fashion! Il sera évidemment toujours question d’écologie et de zéro déchet alors soyez au rendez-vous!

Bonne année 2017 à toutes et à tous, merci à celles et ceux qui me suivent au quotidien 
et bienvenue aux nouveaux lecteurs!

Seconde vie pour collants filés

collant filé


Cher collant, satané collant. Toi qui te déchires toujours au moment de t’enfiler. Le capitalisme et le sexisme a voulu que ta durée de vie ne dépasse pas les 6 mois. Mais nous les femmes écologistes avons trouvé le moyen de prolonger ta durée de vie pour lutter contre cette société qui veut nous faire consommer toujours plus…

La première idée serait de le repriser comme pour les chaussettes, mais parfois il est trop fin pour arriver à sauver correctement un collant sans que ça fasse tâche ou alors après plusieurs raccommodages, c’est vraiment plus la peine d’insister… On peut aussi le porter sous un pantalon pour se réchauffer les jambes l’hiver, peu importe à quel point il est filé, personne à part vous ne le verra ou encore le garder pour Halloween sauf que c’est qu’un seul jour par an. Pas très rentable cette histoire. On peut également le porter troué quand on a un style grunge, je ne juge pas, chacune son style et je suis passée par là quand j’avais 18 ans. Malheureusement on n’en use pas qu’un seul dans notre vie alors voici mes astuces pour réutiliser chaque parties d’un collant filé! Tout ce dont je vais vous parler ne requiert aucun talent de couturière et c’est vraiment très simple à mettre en œuvre!

Le haut


En coupant le haut de mon collant filé, je peux l’utiliser en short sous une robe ou une jupe un peu trop courte. Car il n’y a rien de plus désagréable qu’un coup de vent et il faut l’avouer, le style j’ai-les-fesses-à-l’air-mais-c’est-rigolo-quand-même ne va qu’à Maryline Monroe! Si c’est le haut qui est filé, on peut récupérer la ceinture du collant et l’utiliser en bandeau pour les cheveux lorsque l’on va prendre une douche ou bien quand on se fait un masque pour le visage histoire de ne pas avoir les cheveux dans la figure.

Les jambes

En coupant les jambes du collants en plusieurs lanières plus ou moins fines, j’obtiens des élastiques pour attacher mes cheveux! Plus besoin donc d’en acheter en supermarché. En plus ils sont souvent vendus en nombre incalculable ce qui fait que 1. on n’y prête pas attention et du coup 2. on les perd facilement – poke ZEWAMI! Pour les plus créatives de la team zéro déchet, rendez-vous sur le blog de Crafty Bitches pour 10 tutos accessoires de mode à réaliser avec les milieu des collants troués.

collant coupépochette à savons

Le bas

On garde le bas du collant que l’on peut donc porter soit en chaussettes si cette partie n’est pas abimée, soit on en fait des pochettes pour morceaux de savons que l’on rempli et noue afin de garder tous les morceaux à l’intérieur au moment de se savonner les mains ou le corps d’ailleurs, je viens d’y penser, c’est peut-être moins glissant que la tristement célèbre savonnette, ça pourrait même en sauver plus d’un! Euh… je m’égare! On peut également y ranger quelques objets lorsque l’on part en voyage, le placer sur l’embout de l’aspirateur pour retrouver un petit objet perdu comme une perle ou un piercing, maintenir un objet comme un tapis de yoga enroulé, au fond d’un pot de fleurs à la place de billes d’argile pour éviter que la terre ne s’échappe vers le bas ou encore en sachet de lavande à placer dans votre penderie pour que vos vêtements sentent bon.
Bonus
Si vous avez un collant filé en haut et un collant filé en bas, vous pouvez récupérer les deux parties intactes en coupant le reste et les coudre ensemble pour avoir un nouveau collant (presque) tout neuf! Si ça c’est pas merveilleux! Pssst! Il paraîtrait que mettre son collant quelques minutes au freezer avant de l’enfiler éviterait de le filer trop vite!

Peut-être avez-vous aussi des astuces pour réutiliser vos collants filés? 
N’hésitez pas à les partager dans les commentaires!