Ma garde-robe éthique #3

mode éthique

Ça fait très longtemps que je ne vous ai par parlé de mes derniers ajouts dans ma penderie éthique et la liste est bien longue depuis le dernier article alors je pense que ça va se faire en deux temps. Aujourd’hui on va parler lin, chaussures véganes françaises, de vêtements de sport recyclés et accessoires en pneu de vélo recyclés. Oui oui ! C’est parti…

Lin mon amour: Splice, le savoir-faire 100% français !

Non classé
Si vous ne connaissez pas encore ma passion pour cette belle matière qu’est le lin, il est temps pour vous de la découvrir en même temps que la marque Splice. Pour ma part, c’est Anne-Séverine de Kipluzet (une autre marque de vêtements en lin) qui me l’a faite découvrir l’année dernière durant sa campagne Ulule pour le lancement de sa première collection. J’ai tout de suite flashé sur les modèles, les couleurs et évidemment les valeurs de cette marque.

Splice vêtements en lin français

Splice s’est donné pour mission de préserver l’environnement et les savoir-faire locaux tout en faisant des vêtements beaux et agréables à porter. En effet, nous avons en France un patrimoine artisanal, des savoir-faire de qualité en voie de disparition à cause de la délocalisation encouragée par la recherche de bénéfices chez certaines marques et la demande de prix toujours plus bas de la part d’une partie des consommateurs. Car nous ne vivons plus la mode, nous la consommons.

C’est pour toutes ces raisons que la marque a souhaité proposer des collections intemporelles, Made in France, durables, réalisées à partir de matières nobles et résistantes. La marque est allée au bout de sa démarche éco-responsable car à l’issue de leurs cycles de vie, les vêtements sont entièrement compostables puisqu’en fibre naturelle et les teintures certifiées Oeko-tex. La fibre choisie par la marque : le lin.

Splice vêtements en lin françaisSplice vêtements en lin français

Marion a toujours été passionnée de mode. Elle a, pendant des années, collectionné sacs à mains, chaussures et autres. Puis, à l’arrivée de ses enfants, Marion a voulu participer à rendre le monde meilleur et plus juste. Elle entraîne alors toute sa petite famille et ses amis avec elle dans son changement de mode de vie. Bien que ses enfants aient eu du mal à changer de mode de consommation, car il faut avouer qu’à l’adolescence, on a plus envie d’avoir les mêmes vêtements que les copains et copines, ils ont finalement réussi à trouver leur bonheur dans l’achat de seconde main. A côté, Marion commence à faire ses trajets à vélo et à se rendre en AMAP pour l’achat des fruits et légumes. Mais pour elle, ça n’est pas suffisant. Elle décide de quitter son boulot de directrice de projet dans une grande banque française et se lance dans la création de vêtements pour adultes, durables et intemporels. Splice est alors née !
Les avantages du lin ? C’est une matière locale. Elle pousse dans le nord de la France depuis des millénaires. D’ailleurs, 80% de la production mondiale de fibre de lin est d’origine européenne. Le reste vient de Chine. Le lin est une matière première naturellement écologique : elle est locale et enrichit le sol en azote, elle ne demande aucune irrigation autre que par la pluie et ne produit aucun déchet. Tout ce qui est récolté dans un champ de lin est utilisé.Très agréable à porter en été comme en hiver, le lin est un thermorégulateur qui tient chaud l’hiver et laisse respirer la peau lorsqu’il fait chaud. La matière est également anti-bactérienne (ne garde pas les odeurs de transpiration) et respectueuse de l’environnement.

Splice vêtements en lin françaisSplice vêtements en lin français

A l’heure actuelle, Splice propose 2 types de lin :
Le Lin Traditionnel : dont 96% du prix de vente irrigue l’économie française. La culture et la transformation du lin (de la graine jusqu’au produit fini) sont réalisées en France à l’exception de la filature qui est faite par une entreprise française mais en Pologne car il n’y a malheureusement plus de filature sur le sol français. Mais bonne nouvelle, la marque et l’entreprise de filature ont pour projet de réimplanter une filature en France !
Le Lin Bio : Les étapes sont les mêmes que pour le lin traditionnel sauf que le lin est quant à lui garanti biologique. Seules les étapes du tissage (chemises) et du tricotage (t-shirts) ne sont pas faites en France puisque pour la première, elle est faite en Belgique et la deuxième est quant à elle réalisée en Italie.
Si tout paraît, dit comme ça, très enchanteur, l’aventure d’une petite marque telle que Splice reste très difficile, autant parce que Marion maîtrise toute la transformation de la graine au produit fini. Car en effet, l’envie d’avoir une production qui est à la fois durable et 100% française, demande un contrôle incessant. Ce qui peut paraître génial se révèle aussi très compliqué. Elle a donc des marges extrêmement faibles qui ne lui permettent pas d’être revendue dans des magasins à l’heure actuelle.

Splice vêtements en lin français
Pour ma part, j’ai déjà 4 pièces de vêtements de la marque. Un t-shirt col V, deux débardeurs et un haut à manches longues col tunisien mixte (que vous pouvez voir sur les photos). Cette matière est vraiment douce et légère à porter. Je me sens bien dans mes vêtements. Chaque modèle est disponible dans plusieurs couleurs différentes (noir, gris, bleu, kaki, rose poudre et blanc). Les vêtements peuvent être aussi bien portés dans un style chic que décontracté, c’est à vous d’en décider.
Alors, concqui.se.s par le lin 100% français ?

* Post sponsorisé par Splice

Le T-shirt Propre se met aux matières recyclées

Non classé
Le T-shirt Propre

Saviez-vous qu’un T-shirt parcours en moyenne 48 000 km avant d’arriver dans votre penderie ? Pour faire face à ce problème environnemental, Fabien et Mathieu, deux aveyronnais ont décidé de créer le marque de t-shirt et de concentrer les étapes de fabrication dans le sud de la France. C’est ainsi que Le T-shirt Propre est né ! Leurs t-shirt sont Made in France et bios. Mais depuis cet été, ils ont lancé leur nouvelle gamme recyclée à partir de bouteilles en plastique et coton. Et c’est de cette gamme que je vais vous parler aujourd’hui !

Imaginez un terrain de football rempli de déchets plastique. Vous y êtes ? C’est ce que l’Homme déverse dans la nature chaque seconde dans le monde. Que faire donc du plastique déjà présent sur Terre ? Le brûler ? L’enterrer ? Le T-Shirt Propre a décidé de contribuer à son recyclage en créant une collection de t-shirts fais à partir de 5 bouteilles en plastique et 120g de coton recyclés.

Le coton recyclé provient des bennes à vêtements, dont 61% sont en bon état et donc parfaitement portables, 3% sont trop abîmés et impossibles à recycler, à ce moment ils sont transformés en combustibles, mais 36% sont quant à eux recyclables. C’est dans ces 36% que la marque pioche pour créer une fibre de coton recyclée. Le plastique recyclé quant à lui provient de bouteilles pêchées en mer dans les filets qui ne font pas la distinction entre un poisson et un déchet. Au lieu de le relâcher en mer, le déchet est collecté puis transformé en bobine de fil. Les matières sont ainsi mélangées pour former leurs beaux t-shirt. Vous avez toutes les étapes détaillées ici !

Le T-shirt PropreLe T-shirt Propre

J’ai longtemps refusé de porter des vêtements et accessoires de mode faits à partir de matières recyclées ou upcyclées quand elles contenaient du polyester car je ne voulais favoriser que les matières 100% naturelles. Dans un monde parfait, les vêtements ne seraient en effet qu’en matières naturelles. Mais nous ne vivons pas dans un monde parfait. Nous vivons dans un monde où seulement 9 % des déchets produits sont recyclés, 12 % sont incinérés et 79 % sont accumulés dans des décharges ou dans la nature. Nous vivons dans un monde où, d’ici 2050, tous les animaux marins auront ingéré au moins une fois du plastique avant de mourir. Nous vivons dans un monde où 448 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année. Nous vivons dans un monde ou chaque minute, près d’1 million de bouteilles plastique sont vendues. (sources: National Geographic).⁠

Le T-shirt PropreLe T-shirt Propre

Le T-shirt PropreLe T-shirt PropreLe T-shirt PropreLe T-shirt Propre

Sur les photos, nous portons avec Pierre les modèles homme et femme en gris chiné col rond mais ils existent aussi en col V et en coloris différents (bleu canard, corail, rouge et bleu roi). Petite précision pour les vegans, la petite pièce en bas du t-shirt est en plastique recyclé, ce n’est pas du cuir !

Si la démarche de la marque est imparfaite, elle n’est pas moins honorable. L’apport en plastique est actuellement indispensable pour avoir une fibre de coton recyclée stable. Les vêtements recyclés ou upcyclés peuvent être une alternative pour les personnes ayant un petit budget et désirant encourager la mode éthiques. Car les matières naturelles et locales telles que le lin ou le chanvre coûtent cher. Sans compter que pour produire un t-shirt en coton neuf, il faut en moyenne 2500L d’eau alors que pour sa version recyclée, seulement 50L d’eau suffisent (source: Slo We Are) !⁠

Alors si des marques conscientes des enjeux écologiques comme Le T-shirt Propre pouvaient encourager de plus grandes à réfléchir à des méthodes de fabrication plus vertueuses par le biais du recyclage des matières, le monde se porterait déjà bien mieux.⁠

Connaissez-vous des marques qui pratiquent le recyclage de matières ?
Que pensez-vous du concept ?


* article sponsorisé par Le T-shirt Propre


Pourquoi suis-je pour la mode éthique ‘made in ailleurs’ ?

Non classé

Insecta shoes

Etant actrice du changement et engagée particulièrement dans le développement durable, beaucoup de personnes ne comprennent pas forcément le fait que je parle de marques de mode éthique mais fabriquées à l’autre bout du monde. Certes, le made in France c’est mieux car plus local, mais ça reste de la théorie. Pourquoi? Laissez-moi vous expliquer.

Ces derniers temps, on prône beaucoup le made in France comme réponse aux problèmes environnementaux. Oui, car un produit fabriqué en France fait en principe moins de chemin qu’un autre fabriqué ailleurs en Europe ou même plus loin encore. Malheureusement, c’est beaucoup plus compliqué que ça. Prenons l’exemple d’une paire de jeans. Les jeans sont fabriqués en coton et à l’heure actuelle, il n’y a qu’une seule plantation de coton en France, à Montréal-du-Gers. Elle est donc trop petite pour pouvoir répondre aux besoins de la mode Made in France. Le coton de nos jeans vient donc d’ailleurs dans le monde et bien souvent d’Inde ou des Etats-Unis, ça peut même être un mélange des deux. Et la fermeture éclaire ainsi que le bouton ? La plupart du temps métalliques, ces deux accessoires sont probablement fabriqués à Seclin à côté de Lille mais dans quel pays a été extrait le métal utilisé pour les fabriquer?
La matière textile qui peut à l’heure actuelle réellement venir de France, c’est le lin (mais attention, la Chine est aussi un gros producteur). Alors vous l’aurez remarqué (ou pas), je porte depuis quelques années beaucoup de vêtements 100% lin. Mais quand il s’agit d’un sac à main, d’un manteau ou d’une paire de chaussures, soyons réalistes, il y a d’autres composants qui entrent en jeu comme à nouveau les fermetures éclair et les boutons ainsi que les semelle de chaussures, le caoutchouc ne se plaisant qu’en Amazonie. Et la confection de sous-vêtements en lin est pour le moment un échec total, la matière ne tient pas suffisamment en place pour qu’elle soit pure. Elle doit donc être mélangée avec d’autres matières comme le coton ou l’élasthanne.

plantepull José

Vous voulez un produit encore plus complexe? Là on n’est plus du tout dans l’industrie de la mode mais plutôt de l’électroménager. Une machine a laver est composée de plusieurs centaines de pièces différentes, de plusieurs types de plastique et métaux différents. C’est autant de chances pour que chacune des pièces vienne donc de pays différents.

Alors voilà pourquoi j’aime aussi favoriser la mode éthique et même n’importe lequel de mes achats lorsqu’il s’agit de produits transformés pouvant venir d’un pays étranger (les aliments bruts ne rentrant pas dans la ligne de compte). Car l’éthique n’est premièrement pas réservée qu’à nous, il y a des gens ailleurs dans le monde qui veulent aussi des salaires plus justes, mais aussi parce que Made in France ne veut pas forcément dire à emprunte carbone parfaite dans une société aussi mondialisée que la notre. Des vêtements Made in France peuvent avoir une emprunte carbone plus élevée qu’une marque Made in Bolivia mais dont les étapes de fabrication auront été concentrées dans une région et dont la seule emprunte carbone réelle sera l’acheminement entre ce pays et le notre. Je ne dénigre pas du tout la mode Made in France, j’ai des marques chouchoutes que je suis fière de porter au quotidien et il y en a même qui font en sorte d’avoir toutes les étapes françaises (du champ à l’étiquette) mais elles se comptent clairement sur les doigts de la main à l’heure actuelle.

la canopée par Katie Scott

Aviez-vous déjà réfléchi sur la provenance exacte de vos achats ? Que pensez-vous de la mode éthique mais venant d’autres pays ?

Melanie Lily

Des bijoux éthiques

Non classé
bague OR DU MONDEbijoux OR DU MONDE

Saviez-vous que pour extraire 5g d’or (l’équivalent d’une seule bague), il faut extraire 1 tonne de déchets miniers composés de sable et de métaux lourds comme le plomb, le mercure, le chrome, l’arsenic ou encore l’uranium? Cela représente à peu près le poids d’une voiture. Alors que j’étais récemment invitée à l’inauguration de la nouvelle boutique de la joaillerie OR DU MONDE, première à n’utiliser que de l’or recyclé et des diamants obtenus de façon éthique, je me suis replongée dans mes recherches sur l’extraction de l’or mais également des pierres précieuses. Tout cela afin de vous parler de ce qu’il se cache réellement derrière les bijoux que nous portons mais aussi pour vous parler de celles et ceux qui tentent de faire bouger les lignes dans un des secteurs les plus opaques au monde.

L’extraction de l’or est l’activité minière la plus polluante au monde avec 3 000 tonnes d’or fin produit chaque année. Pour obtenir cette quantité, il faut extraire 600 000 tonnes de déchets miniers, c’est 59 fois le poids de la tour Eiffel, 6 fois celui de l’Arc de Triomphe fondations comprises. Avec de tels chiffres, on peut vite avoir le tournis et il y a de quoi. Mais cette pratique a-t-elle des répercussions sur l’Homme et l’environnement?

bijoux OR DU MONDE
Martin Boudot, journaliste pour l’agence de presse Premières Lignes a récemment mené une enquête de fond en Afrique du Sud, 5ème pays producteur d’or au monde avec pas moins de 190 tonnes extraites par an. Il est allé rencontrer les personnes vivant à proximité d’un terril situé dans la ville de Johannesburg. Terril, c’est le nom que l’on donne aux montagnes de sable et de métaux lourds formées à partir de l’extraction minière. Il a donc effectué des prélèvements au niveau du sol, de l’eau mais aussi des poils du bétail et des cheveux des riverains. 
Les résultats sont sans appel. L’arsenic présent dans le sol est 330 fois au dessus du niveau naturel, l’uranium dans l’eau représente 100 fois les limites internationales, le plomb présent dans le bétail analysé est 83 fois supérieur au bétail élevé loin des terrils, et enfin, certains enfants ont 64 fois plus de plomb que la moyenne française, 5 fois plus d’uranium et 4 fois plus d’arsenic. De plus, à l’aide d’un compteur Geiger, il a découvert qu’à certains endroits, le niveau de radioactivité est, quant à lui, proche de celui de la zone interdite de Tchernobyl. Pas étonnant donc que le bétail meurt prématurément et que de nombreux cas de paralysie cérébrale et problèmes respiratoires soient décelés chez les personnes vivant près de ces décharges à ciel ouvert. Il est évidemment impossible pour la population de faire pousser quelconque légume aux alentour. La terre se meurt et les gens aussi.

bijoux OR DU MONDE

Alors qu’à ce jour, 170 000 tonnes d’or ont déjà été extraites (cela représenterait un cube d’environ 20m de côté),  nous continuons d’en produire toujours plus pour satisfaire l’avidité d’une poignée de personnes. Pourtant, il s’agit d’un matériau recyclable à l’infini et nous avons de quoi satisfaire les besoins de la joaillerie mondiale pour les 50 années à venir. Heureusement, il y a des gens qui tentent de renverser la vapeur comme la joaillerie parisienne OR DU MONDE. 

OR DU MONDE c’est avant tout une histoire familiale. Tout commence il y a 40 ans quand Christian, jeune joailler et Hélène, jeune créatrice se rencontrent. Une histoire d’amour nait et s’ensuivent de nombreux voyages autour du globe. Voyant les conditions de travail des mineurs et des artisans, le couple se fixe alors un but: créer des bijoux dans le respect des Hommes et dans un soucis de protection de l’environnement. Plus tard, leurs enfants Sacha et Margot se joignent à l’aventure ainsi que de nombreuses personnes partageant leurs valeurs.

Qu’il s’agisse d’or jaune, blanc ou rose, Or du Monde ne crée ses bijoux qu’à partir d’or recyclé. Tous sont de fabrication française et plus précisément à Paris par des personnes sorties des plus grandes écoles de joaillerie mais pas que, l’équipe est aussi composée d’autodidactes très talentueux.

boutique OR DU MONDEboutique OR DU MONDE

Le 15 novembre dernier, j’étais invitée avec d’autres blogueuses comme Victoria de Mango and Salt, Asmae de Take it Green et Manon de Happy New Green, à l’inauguration de la nouvelle boutique de la marque et pour célébrer leurs 100kg d’or recyclés. Lors de l’ouverture de cette soirée, Margot, co-fondatrice de la marque, a dit quelque chose qui retenti toujours en moi: « Je n’ai aucune envie d’aller vivre sur Mars ». En effet, qui aurait envie d’aller s’installer sur une planète qui n’abrite pas la vie alors que nous pouvons préserver celle présente ici, sur Terre?

La marque a décidé, pour la création de sa nouvelle boutique de soutenir l’artisanat français. En effet, elle a été conçue en collaboration avec des artistes tous aussi doués les uns que les autres. On peut y retrouver un sublime lustre (photo ci-dessus) ornant le plafond de l’entrée et à ses pieds se trouve une jolie mosaïque où l’on peut lire « Live, love, laugh » (« Vivez, aimez, riez »). Tout est dans les tons blanc, bois, métal noir et vert. Une combinaison que j’aime beaucoup! Et des plantes ont été installées en respectant un critère important pour la vie en ville: la plupart ont des vertus dépolluantes: Scindapsus aureus, Ficus elastica, Kentia forsteriana et Spathiphyllum wallisii.

Durant cette soirée nous avons pu échanger avec la famille Pavan et découvrir certains aspects du métier de joailler comme la gemmologie ou encore le dessin technique pour la création de leurs collections. Sacha nous a fait une démonstration de différenciation de qualité de diamants et nous avons pu échanger avec lui sur la provenance de leurs pierres précieuses et semi précieuses. 

A propos des pierres précieuses, vous avez probablement déjà vu le film Blood Diamond avec Leonardo Di Caprio. Si ce n’est pas le cas, je vous le conseille fortement car il dénonce le marché des diamants lié au conflit armé. Dans les années 90, une guerre civile est déclenchée au Sierra Leone. Le groupe armé RUF (Revolutionnary United Front), soutenu par le président Libérien de l’époque, Charles Taylor, se met alors à échanger des diamants contre des armes. Le peuple est mutilé et massacré, les hommes forcés à travailler dans les mines de diamants, on compte énormément d’enfants soldats et les femmes sont utilisées comme esclaves sexuelles. Durant ce conflit, 120 000 personnes trouvent la mort. A son issue, on décèle des signes de stress post-traumatique chez quasiment tous les enfants qui l’ont vécu. Le taux de suicide est alors de 59%. Le Sierra Leone doit alors se reconstruire mais après tant d’années de souffrance, on constate chez ce peuple un effondrement social et une banalisation de la violence.

boutique OR DU MONDEbague OR DU MONDE

En 2000, le Processus de Kimberley nait de l’envie de stopper les conflits armés et la contrebande des « diamants de sang ». Malheureusement, son action est d’une telle inefficacité que des ONG fondatrices telles que Global Witness ou Impact se retirent de la table des négociations. Car en effet, la contrebande continue d’alimenter des conflits comme en République centrafricaine dont les diamants sont envoyés frauduleusement vers des pays tels que le Qatar ou la Chine.

OR DU MONDE va plus loin que le Processus de Kimberley en ne travaillant qu’avec des diamants dont la traçabilité est irréprochable. La marque garanti des pierres précieuses et semi précieuses qui ne financent pas les conflits armés, une redistribution équitable des richesses, la traçabilité du pays d’origine, défend les droits de l’Homme et protège les écosystèmes. Seulement 0.1% des diamants produits sur Terre répondent aux critères de provenance et de qualité fixés par la marque.

bague OR DU MONDEbijoux OR DU MONDE
Pour illustrer cet article, je porte le solitaire Félicité Couchant en or blanc sublimé d’un rubis aux reflets de feu. Son serti six griffes lui apporte une touche vintage, tout ce que j’aime! Le rubis provient de Birmanie et plus précisément de la région de Mogok dans une exploitation à taille humaine gérée par la même famille depuis 200 ans. Il a évidemment été extrait dans le respect de l’environnement et des hommes. Je porte également un autre bijou orné d’un rubis birman, le collier Absolu Couchant. Il s’agit d’un collier dont le diamant est délicatement posé à fleur de peau, très sobre et élégant. J’aime les bijoux discrets alors je pense avoir fait le bon choix pour vous présenter les leurs. Mais évidemment il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets. Si vous projetez de vous marier prochainement, je vous invite à jeter un œil dans leur section bagues de fiançailles et alliances. Et avez-vous vu les jolis écrins dans lesquels les bijoux sont placés? Ils sont fabriqués à la main en Nouvelle Zélande à partir de bois issu de forêts gérées durablement! Cet ensemble m’a gentiment été prêté par la marque et je les remercie du fond du cœur de m’avoir permis de les mettre en valeur.

Pour résumer, OR DU MONDE c’est:

. Des bijoux en or recyclé
. Des diamants et pierres semi-précieuses extraits de façon durable et éthique
. Une fabrication française
. Des écrins fabriqués à partir de bois provenant de forêts éco gérées

collier OR DU MONDE
 
Boutique OR DU MONDE
7 rue Notre-Dame des Victoires
75002 Paris
01 43 35 04 75

Cet article est avant tout un moyen pour moi de sensibiliser aux désastres que peuvent causer le monde de la joaillerie conventionnelle. Les bijoux ne sont pas des choses vitales et si la majeure partie des gens veulent une bague pour leurs fiançailles ou leur mariage, il existe d’autres alternatives comme le tatouage ou les bijoux achetés d’occasion. Après tout, chacun fait selon ce que son coeur lui dicte mais autant qu’un tel acte d’amour soit fait sans souffrance pour d’autres.
Étiez-vous au courant des problèmes environnementaux et humains que peuvent poser l’extraction de l’or et des diamants? 
Vous tourneriez-vous vers cette joaillerie pour vos alliances?